fbpx

Comme toute ressource naturelle offerte sur notre planète, l’élan vital, ce souffle de vie, se respecte, se préserve et on doit en gérer l’utilisation.
Dans ma première vie professionnelle, je travaillais dans la protection de la nature. WWF, LPO,… de beaux projets qui m’ont appris à considérer l’environnement et les équilibres des écosystèmes avec gratitude et dans un souci de pérennité.
Dans mes études actuelles sur le microbiote, je me rends compte à quel point chaque personne est un écosystème à part entière.

Alors, de la même manière, je vous propose deux axes pour gérer votre élan vital: remercier et gérer ce qui le nourrit, ou le pourrit ! Concrètement, voilà des pistes:

1- Etablissez des petits rituels de gratitude et les partagez-les. Par exemple, vous demander « ce qui m’a plut aujourd’hui » ou « ce pourquoi je dis merci à la vie aujourd’hui », et faites un tour de partage le soir à table ou entre amis, à l’occasion.

2- Fermez les écoutilles du négatif et ce qui plombe le moral. Ça vous pollue? Et bien vous n’êtes pas une déchetterie pour les poubelles des autres. Eteignez la télé, désinscrivez-vous, passez votre chemin, changez de table, feignez une envie urgente au milieu de la discussion…

3- Arrêtez d’être sérieux tout le temps. Ce n’est pas humain! Vous allez finir avec de l’hyper-tension, et puis vous voyez bien que tout le monde aurait besoin que vous fondiez les plombs un peu de temps en temps. Et vous le premier ! … Avouez, ça vous manque.

4- Accordez-vous de la douceur de vivre … et avec fermeté. Ne pas juste en rêver, mais plutôt l’organiser. Prenez des rendez-vous avec vous, pour faire des choses qui vous font plaisir ou si c’est une obligation, au moins de la manière dont ça vous fait plaisir. Soyez intransigeant.e et doux-ce avec vous-même.

5- Riez et aller-y franchement! Regardez ou écoutez des sketch de vos humoristes préférés. Revoyez ce film si drôle ou cette BD un peu déjantée. Usez d’un peu d’auto-dérision, bien placée et respectueuse, ça dédramatise et on peut rire à plusieurs, dans un cadre bienveillant.

6- Nourrissez votre âme de ce qui élève votre niveau d’espoir… carrément !!! Pour avoir de l’élan vital, il faut prendre son élan! Les tremplins qui nous aident, nous les humains, c’est l’émerveillement, l’espoir, l’amour inconditionnel en paroles et en actes, … l’art et la spiritualité sont des chemins vers cela.

Et si cela ne suffit pas, si ça dure trop longtemps, si vous n’y parvenez pas seul ou si vous n’avez plus du tout d’élan vital, consultez votre médecin ou un psychologue. De l’écoute, un regard extérieur et des encouragements sont parfois indispensables. Relisez le point 4 et acceptez de l’aide ; )

Image par Pexels de Pixabay