fbpx
Nos manques à perdre… … mais qu’est-ce que c’est ?

Nos manques à perdre… … mais qu’est-ce que c’est ?

Le contraire du manque à gagner. La même idée en inversée.
Le manque à gagner, c’est ce qu’on aurait pu gagner et ça ne s’est pas fait.
Le manque à perdre, c’est ce qu’on aurait pu perdre et ça n’est pas arrivé.

Alors deux cas de figure: soit c’est une bonne nouvelle. On n’a pas perdu son temps, on n’a pas perdu contact, on n’a pas perdues ses clés, son boulot, un proche ou la tête… dans ce cas, est-ce qu’on se réjouit et est-ce qu’on célèbre assez tout ce qu’on a et qu’on a gardé, préservé, conservé, sécurisé, voir qui s’est bonifié ?

Soit c’est une moins bonne nouvelle… on aurait mieux fait de perdre ou ne ne pas garder.
Et je dis bien garder et pas gagner. Car je ne parle de pas de perdre dans le sens d’échouer.
Il s’agit de perdre comme dans: laisser aller, lâcher prise, ou ne pas saisir une opportunité.

A chaque seconde, la vie nous amène à rencontrer des occasions à saisir: des choses à faire, des mails à lire, des bien à acheter, des affaires à ranger, ou encore plus de travail à achever, une personne avec qui papoter, alors qu’on est déjà occupé… et au lieu de les laisser passer, on les a acceptées, gérées, embrassées. C’est parfois une bonne chose et on a bien fait.
Le problème, c’est quand on le fait tout le temps pour tout. Et qu’on finit par être débordé, dépassé, à ne plus savoir ce qu’on a vraiment envie de faire et ce qu’on fait, parce qu’on est emporté dans le tourbillon de la vie.

Agnès Teynié, Directrice de l’Iffeurope, un institut de formation qui propose des années de césure, post bac, pour discerner ce qu’on veut faire dans la vie, m’a donné une TRES bonne piste un jour:
« Quand tu dis non à quelque chose, à quoi tu dis oui, en fait? »

La voilà la bonne question qui pourrait nous avancer sur nos manques à perdre.
Et si on acceptait de perdre parfois, de manière stratégique, pour mieux gagner, mieux vivre ensuite ?

Vivre, c’est naître lentement

Vivre, c’est naître lentement

Le mercredi 15 septembre 1976, je suis née.

J’ai la joie d’avoir vécu 45 ans sur Terre.

Plus j’avance et plus j’apprécie l’âge qui m’enrichit. Plus de connaissances et de compréhension sur le monde, sur la nature humaine, sur la santé…

Chaque jour qui passe je perd et je gagne.

Je perds des peurs de manquer… de temps, d’amour, de moyens, de possibilités…

Je gagne en sagesse, en alignement, en stabilité, en capacité à aider les autres, voir la beauté en chacun, … en compréhension des enjeux et en capacité à agir à mon échelle.

Et chaque jour résonne de plus en plus cette belle phrase de Saint Exupéry: Vivre, c’est naître lentement.

Alors Joyeux anniversaire à vous qui partagez ma vie sur Terre depuis quelques mois, années ou depuis que je suis née.

Un cadeau pour les mamans fatiguées

Un cadeau pour les mamans fatiguées

La Fête des Mères se profile.

Or, souvent les Mères ont une grosse charge mentale. Ce qui peut engendrer de la fatigue, voir, aller jusqu’à l’épuisement.

Forte de mon expertise dans l’accompagnement des personnes en situation d’épuisement, je lance un soin sur mesure pour les mamans.

Selon les besoins de la maman en question, le jour J, je composerai le meilleur soin pour la ressourcer, en choisissant un bain de pied, un temps d’échange, ou des exercices de respiration et de relaxation, et bien évidemment un massage des pieds.

  • Vous souhaitez offrir un beau moment de détente et de ressourcement, dans la nature, aux portes d’Angers ?
  • La maman à qui vous pensez a besoin d’une pause ?
  • Elle aime se faire chouchouter, se faire masser les pieds, ou aimerait découvrir la réflexologie plantaire ?

En pleine nature, dans une Tiny House, je prendrai particulièrement soin d’accueillir la maman à qui vous offrez ce bon cadeau.

Informations, réservations et achat de bons en ligne à ce lien: https://www.reservations.marielauredemaegdt.fr/service/4952147780829184